Apprendre de ses erreurs et prendre confiance en soi grâce au jeu d’échecs

Le jeu d’échecs est un jeu. Le Roi des Jeux d'après certains. Outre cette dimension de jeu, les échecs sont un moyen ludique et simple d'apprendre de ses erreurs, de rebondir après un échec et de prendre confiance en soi. Quelque soit votre age, vous pouvez tirer des bénéfices du jeu d'échecs. Laissez-vous tenter !

Apprendre de ses erreurs et prendre confiance en soi grâce au jeu d’échecs

Apprendre de ses erreurs et prendre confiance en soi grâce au jeu d’échecs

More...

Dans un article publié ici même sur l’audace, Grégory nous invite à « dépasser la peur de l’échec » pour avancer et considérer ces échecs comme « le terreau des réussites ».

Nous avons une maxime qui y ressemble de notre côté :

L’Homme est à la hauteur des échecs qu’il a surmonté.

Cliquez pour tweeter

D’autres aiment résumer en disant : « Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort ».

Cependant, même si c’est vrai, il n’est jamais facile de voir les choses de cette façon lorsqu’on vit vraiment des situations d’échecs importants dans la vie.

C’est pourquoi il est très important de développer notre capacité à rebondir, à ne pas se décourager et à apprendre de nos erreurs.

Nous pensons que tout développement personnel digne de soi passe par un travail qui permet d’apprendre de ses échecs et d’avoir la confiance en soi nécessaire pour se relever.

Nous avons donc choisi de vous présenter aujourd’hui une méthode pour appendre de ses échecs avec … le jeu d’échecs !

Oui, c’est troublant de voir que ce mot dans la langue française fait aussi référence à un jeu … Et pas n’importe quel jeu : le Roi des Jeux.

Ne cherchez pas : l’échiquier et ces 64 cases sont un monde merveilleux. On y apprend beaucoup de leçons qu’on peut appliquer dans sa vie, et à moindre frais.

Il est effectivement plus simple de se relever d’une partie perdue ou d’une position non comprise que d’un divorce, un licenciement, ou tout autre échec de vie qu’il est parfois long à surmonter.

Donc nous vous proposons aujourd’hui d’apprendre les fondamentaux du jeu d’échecs afin de pouvoir rapidement dompter, travailler votre confiance en vous.

Comment ça marche ?

Je reviendrai plus tard sur les modalités pour apprendre, mais une fois que vous savez déplacer les pièces, l’astuce est de se concentrer sur de petits exercices d’échecs simples pour gagner la partie. Ce sont des positions comme on voit parfois dans les journaux, où on vous demande : « Trouver le coup qui gagne » ou « Les blancs jouent et font échec et mat en 2 coups ».

La première fois, vous allez imaginer un coup, vous allez vous trompez, vous recommencerez, vous vous tromperez à nouveau. Parfois vous irez même voir la solution pour comprendre, vous serez dans le cycle d’apprentissage. Puis une fois les bases acquises, très rapidement, vous trouverez votre propre solution.

Et là vous aurez gagné !

Vous serez entré dans le cercle vertueux : « Je me trompe mais j’apprends jusqu’au jour où je mets en application ce que je comprends de mes échecs et je réussis ! » La confiance en soi se développe ainsi, par des petites victoires, tranquillement, dix minutes par jour …

Oui car il y a quand même, vous le reconnaîtrez, une plus grande facilité à apprendre sur des exercices du jeu d’échecs que d’enchaîner les déconvenues de la vie en se disant à chaque fois que ça ira mieux la prochaine fois … Là, le prochain exercice vous tend les bras, vous pouvez recommencer, continuer, changer d’exercice.

La confiance en soi, c’est regarder devant, savoir qu’on peut le faire et tenter. « J’ai réussi à trouver cet exercice, j’ai les capacités alors qu’avant je ne me serai jamais cru capable ». Cela permet de « reconditionner » les messages contraignants de l’enfance ou de l’adolescence où parfois on reçoit des injonctions qui font mal : « Tu es nul », « Tu n’y arriveras jamais », « On ne sait pas ce qu’on va faire de toi ».

Ici dans votre fort intérieur, vous savez que vous avez appris rapidement à résoudre des exercices par vous-mêmes et que vous êtes capable, en réfléchissant et en vous concentrant, de faire de belles choses.

Même si vous ne réussissez pas tout, vous continuez, vous ne lâchez pas, le succès arrive. C’est ce travail qui vous permet de vous développer votre confiance en vous !

Et ça marche !

Nous savons que ce phénomène est très remarquable auprès des enfants dans leur construction, vous pouvez lire un article complet sur ce sujet ici, je n’y reviens pas. Mais pour les adultes, quelques jours après avoir appris à jouer et à résoudre ces exercices, vous pouvez les montrer à votre mari, votre femme, vos enfants, les faire jouer et leur expliquer la solution. C’est vous qui apprenez aux autres ! Pour la confiance, c’est un boost énorme.

Je ne vous parle pas des collègues de travail à la cantine ou à la machine à café, qui vont halluciner que vous vous soyez mis aux échecs en aussi peu de temps et que vous soyez capable de « voir » des solutions qu’eux même ne voient pas (évidemment vous pouvez leur conseiller notre programme gratuit à eux aussi).

Le respect, l’admiration de certains de vos proches vous donneront ce goût très agréable des victoires et de la reconnaissance d’autrui.

Bravo, vous êtes sur la bonne voie !

Vous apprenez à votre cerveau à croire en vous, à surmonter les échecs du jeu d’échecs et demain la vie sera plus facile, en tout cas on l’espère fortement.

Hormis ces aspects positifs autour de la confiance en soi, pratiquer régulièrement des exercices d’échecs permet d’entretenir sa santé cérébrale, et ainsi diminuer la probabilité de développer des maladies dégénératives (Vous pourrez trouver les références scientifiques dans notre dossier sur la santé).​

Nous avons aussi découvert les bienfaits des échecs aussi pour les parents qui apprennent à jouer en même temps que leurs enfants. En effet, l’âge n’est pas un critère déterminant aux échecs, vous pouvez gagner contre votre père, ou perdre contre votre enfant. S’asseoir autour d’un échiquier et chercher ensemble comment faire un échec et mat est très valorisant. Et quelle fierté le jour où votre enfant trouvera avant vous !

D’autres bienfaits quant à la pratique de ce jeu sont avérés, et c’est pourquoi il n’est pas rare de voir les échecs enseignés à l’école, il a même existé des sports-études-échecs. Tous les bienfaits (amélioration de la logique, de la concentration, de la mémoire, maintien de la santé mentale, relation parent-enfant …) sont développés dans notre blog.

Alors comment ça marche ? Nous sommes des amis passionnés du jeu d’échecs. Notre équipe comprend des professionnels qui jouent pour gagner leur vie (même principe que les joueurs de foot), un docteur en mathématiques et un coach. On a créé un programme entièrement gratuit avec des vidéos pour que cela soit simple de suivre et des exercices faciles au début pour vous mettre sur la voie du succès !

Nous voyons tous les jours, les bienfaits du jeu d’échecs et de la résolution d’exercices pour redonner confiance et entraîner sa concentration, sa mémoire et sa santé cérébrale. Rejoignez-nous !

Ma propre expérience

J'ai un esprit naturellement logique.  Les échecs sont donc un jeu qui m'ont rapidement plu. Je m'y suis investi, au collège et au lycée.

Et bien m'en a pris.

Les échecs m'ont permis de réaliser que j'avais des qualités et des points forts , que je pouvais être performant dans certains domaines. Alors que, par ailleurs, j'étais plutôt réservé et introverti, qualifié de timide, et peu performant physiquement.

Les échecs ont aussi été primordiaux d'un point de vue social. Par le biais de clubs, que ce soit au lycée ou en extérieur, ou par le hasard de discussion, j'ai fait de nouvelles connaissances et intégré dans de nouveaux groupes. Sans compter les regards admiratifs.

Les échecs m'ont ainsi permis de rester à flot, de croire en moi et de m'accrocher. Pour finalement décrocher quelques succès que je n'aurais pas envisagé sans les échecs.

Aujourd'hui, je ne pratique plus autant les échecs. Mais je continue à pratiquer les exercices évoqués dans l'article. Pour le plaisir et en guise de gymnastique intellectuelle.

Cet article est un article invité rédigé par Pierre Petitcunot du blog Apprendre les échecs.

À propos de l'équipe du site

Quatre amis joueurs d'échecs vous proposent des vidéos et des fiches d'exercices pour apprendre et progresser aux échecs mais surtout pour améliorer des compétences primordiales dans la vie telles que la concentration, la confiance en soi ou la créativité :

  • Tigran Gharamian, vice-champion de France 2015, s'occupe de la partie purement échiquéenne.
  • Anthony Wirig, entraîneur de l'équipe de France jeunes, s'occupe de la pédagogie.
  • Pierre Petitcunot, docteur en mathématiques et enseignant, s'occupe de la partie "psychologie cognitive".
  • Rémi Trouville, coach mental, s'occupe de la partie "développement personnel".

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply:

bc0d1e9d7c85471f867bb562f439297c]]]]]]]