Le record du mile en moins de 4 minutes, ou le pouvoir limitant des croyances

Les croyances que vous avez accepté et que vous entretenez vous imposent la réalité dans laquelle vous vivez et celle dans laquelle vous pouvez vivre. Elles sont autant de barrières et d’entraves que vous vous imposez. Un exemple tiré du sport mettra en avant leur pouvoir limitant.

pouvoir-croyances

Connaissez-vous Roger Bannister ?… Non ? OK, je vais donc faire les présentations.

L’exploit de Roger Bannister

Roger Bannister est un athlète britannique spécialiste des courses de demi-fond. Il est né en en 1929, a couru jusqu’en 1954 puis est devenu neurologue et premier ministre des sports britannique.

Vous devez vous demander en quoi la vie de Roger Bannister pourrait vous intéresser. Et bien en cela …

Avant lui, personne n’avait couru le mile, soit 1609,34 mètres, en moins de 4 minutes. En fait, les spécialistes de l’époque s’accordaient pour dire qu’il était impossible de courir le mile en moins de 4 minutes, et que le corps humain n’était pas prévu pour cela. Résultat : personne ne courait le mile en dessous des 4 minutes. Les plus rapides restaient plus d’une seconde au-dessus.

Le 6 mai 1954, Roger Bannister a couru le le mile en 3 min 59 s 4. Il a montré aux spécialistes, ceux qui ne courent pas, que cela était possible.

Le plus fort, c’est que, moins de mois plus tard, ce record était battu de près de 2 secondes par un autre athlète. Et durant les 3 années qui ont suivi, ce ne sont pas moins de 16 autres athlètes qui sont descendus en dessous de la barrière des 4 minutes.

Le record du mile en moins de 4 minutes

Alors, certes, comme souvent en sport, certaines améliorations technologiques pourraient expliquer cette amélioration des performances.

Pourtant, le fait est qu’il n’y a eu aucune amélioration technologique notable …

De plus, suite à la première performance de Roger Bannister, l’amélioration des temps a été fulgurante : meilleur temps pulvérisé très rapidement, nombreux athlètes franchissant la barrière soit-disant infranchissable …

La raison en est simple : les athlètes croyaient que courir en moins de 4 minutes était impossible.

Puis l’évidence leur a été révélé : c’était possible. Alors ils l’ont fait.

Le mot le plus important dans la phrasé précédente est croyaient.

Il met en avant le pouvoir des croyances.

Le pouvoir des croyances

Dans cette histoire, la croyance est claire et nette. Et les moyens de mesure sont précis. Il n’y a pas de doute à avoir.

Dans le vie de tous les jours, cela n’est pas aussi clair.

Pourtant, votre vie est construite autour de croyances qui vous limitent. Certaines de ces limites sont anodines ou n’ont pas une grande importance. D’autres, par contre, sont désastreuses …

Vous pouvez croire ne pas mériter l’argent que vous gagnez. Alors vous le dépensez à tout va et n’êtes pas capable d’épargner et de construire un patrimoine.

Vous pouvez croire ne pas être capable de faire mieux. Alors vous ne cherchez pas de travail mieux payé ou plus intéressant. Ou vous ne faites pas l’effort de vous mettre en avant dans votre emploi actuel.

Vous pouvez croire ne pas être mériter l’amour sincère. Alors vous sabordez les relations que vous commencez à construire et vous restez seul.

Vous pouvez croire ne pas être intéressant ou séduisant. Alors vous n’allez jamais à la rencontre des autres.

Ce ne sont là que quelques exemples assez simples, voire simplistes. Mais il n’en reste pas moins qu’ils mettent en avant le pouvoir destructeur de certaines croyances.

Ces croyances peuvent venir de votre enfance, de paroles entendues encore et encore lorsque vous étiez enfant. Qu’elles viennent de vos parents ou de vos enseignants. Elles peuvent aussi venir d’expériences difficiles et traumatisantes que vous avez pu vivre et à partir desquelles vous avez établi une vérité. Une croyance.

Peu importe.

L’important est de comprendre que :

  • vous avez des croyances, nous en avons tous ;
  • ces croyances commandent ce que vous pensez mériter ou pouvoir faire.

Une citation de Henry Ford résume bien cela :

Il y a des gens qui disent qu’ils peuvent; d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison.

Conclusion

Les croyances que vous avez accepté et que vous entretenez vous imposent la réalité dans laquelle vous vivez et celle dans laquelle vous pouvez vivre. Elles sont autant de barrières et d’entraves que vous vous imposez.

Soyez-en conscient, testez-les et agissez pour les dépasser.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply:

6f057c9219eb2d6973862c7b3459b41f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@