Se sentir bien dans son corps grâce au body positive

Se sentir bien dans son corps grâce au body positive

​Le body positive est un mouvement bien plus ancien qu'on ne le pense. Il prône l'acceptation et l'amour de son corps tel qu'il est. De nos jours, il ​prône plus globalement l'amour de soi. Il aide ainsi à avoir confiance en soi.

More...

Tout le monde connaît ce regard critique dans le miroir et les premières pensées qui viennent à l’esprit face à notre reflet concernent souvent nos petits défauts : les cuisses molles, vergetures, poignées d’amour, la petite poitrine, la pilosité excessive… sont souvent les premières choses qui nous sautent aux yeux.

Ce mécanisme est tellement bien ancré qu’il nous est difficile de voir les atouts de notre physique, ce qui a pour conséquence une frustration qui peut aller jusqu’à la haine de soi.

Heureusement, le mouvement body positive combat cette dévalorisation de son propre corps et peut aider à rétablir une confiance en soi défaillante.

A l’ère des mannequins trop minces et d’une image de la femme déformée véhiculée par les émissions de télé, il est d’autant plus important de montrer à tous, et plus particulièrement aux jeunes femmes, qu’on peut s’aimer tel qu’on est, avec ses atouts et ses défauts.

Et quel support est plus approprié que les réseaux sociaux pour cela ?

Sur Instagram, le hashtag #postivebody permet de trouver des tas de photos de femmes ayant confiance en elles et qui se montrent telles qu’elles sont, en s’assumant et en s’aimant, avec petits et grands défauts.

Suivez le guide pour en apprendre plus sur ce mouvement. Peut-être même que le body positive sera une source d’inspiration pour vous aider à prendre confiance en vous !

D’où vient le mouvement body positive ?

A l’origine, le mouvement body positive (parfois appelé Body-Posi ou BOPO) trouve ses racines au XIXème siècle.

Lors de la première vague de féminisme dans les années 1850 à 1890, certaines femmes abandonnent le corset pour protester entre autres contre l’idéal féminin à la taille d’une finesse stylisée imposé par la société. Déjà à l’époque, ces femmes se battaient pour l‘acceptation de la diversité des corps. C’est donc une mode qui n’est pas aussi récente que de nombreuses personnes le pensent.

Le body positive fait son retour dans les années 1960.

En 1967, 500 personnes se disant grosses manifestent aux Etats-Unis pour protester contre la stigmatisation de l’obésité, à la suite de quoi l’auteur Lew Louderback publie l’article « More people should be fat » (plus de gens devraient être gros) dans le Saturday Evening Post : ce sera une déclaration de guerre claire contre le culte fanatique du corps qui nourrira durablement le débat.

Aujourd’hui encore, le mouvement Body Positive s’appuie sur cet article, ainsi que sur d’autres écrits issus de différents mouvements protestataires.

Le body positive aujourd’hui

Ce qui ne change pas pour les activistes du body positive d’une époque à l’autre, c’est l’importance de l’acceptation de la diversité des corps : il faut que tous les corps, même ceux que la société juge laids, trouvent leur place dans l’espace public.

Le mouvement a été repris et amplifié par de nombreux influenceurs et influenceuses venant d’horizons différents et le débat s’est déplacé sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, le mouvement body positive se concentre sur l’amour de soi et s’est affranchi du cadre originel de l’acceptation de tous les corps dans l’espace public pour englober en plus d’autres aspects comme l’alimentation ou l’activité physique, moyens qui permettent à chacun de mieux se connaître et d’explorer ses capacités et ses limites.

Une pin-up par Victoria Evan.

Une pin-up par Victoria Evan.

Se trouver beau, tout simplement

On peut voir toutes sortes de corps sur les photos publiées sur Instagram (qui sont souvent accompagnées de citations inspirantes ou de stories).

Comment ces femmes ont-elles fait pour s’aimer telles qu’elles sont et avoir confiance en elles ?

La première étape est de se distancer des canons de beauté imposés :

  • ​Des mensurations parfaites et un ventre plat
  • ​Un corps parfaitement lisse et épilé
  • ​Une peau sans aucune marques qui semble rayonner en permanence

Cicatrices, vergetures, taches… Autant de marques laissées par ce que notre corps a traversé et accompli et dont nous devrions être fiers.

Plus facile à dire qu’à faire ! La confiance en soi passe par l’amour de soi, il est donc important de construire une bonne relation avec son propre corps. C’est ce que prônent les gourous du body positive comme par exemple Hervé-Charles Léger.

Quelques idées pour vous y aider :

  • ​Se mettre nu devant un miroir et s’observer : qu’est-ce qui est beau à vos yeux ? Faites une liste dans un carnet de tout ce qui vous plaît en vous.
  • ​Concentrez-vous ensuite sur ce que vous n’aimez pas. Changez votre regard sur ces ​défauts“ en essayant d’y voir du positif. Vous trouvez vos hanches trop larges ? Elles vous ont peut-être permis de mettre au monde votre enfant sans complication.
  • ​Et le plus important : ne vous comparez pas aux autres !

Vous trouverez d'autres pistes pour accepter et aimer votre corps dans cet article dédié à sujet.

Il est clair qu’apprendre à s’aimer soi-même ne se fera pas du jour au lendemain. Mais un travail continu de pensées positives vis-à-vis de son corps vous aidera peu à peu à vous aimer.

Et quand on connaît ses atouts, on peut les mettre en valeur grâce à des vêtements adaptés à sa morphologie. Être à l’aise dans de beaux vêtements flattant votre physique peut vous aider à avoir confiance en vous et à faire rayonner ce sentiment vers l’extérieur.

C'est valable aussi pour les hommes :-) Illustration de Melly Em Clark.

​Être body positive, c’est aussi pouvoir changer

​De plus en plus de personnes publiant des photos sous le hashtag #bodypositive se font critiquer, même par les autres sympathisants du mouvement.

On leur reproche de dépolitiser le message que tous les corps peuvent être montrés juste parce qu’ils font partie de la majorité « normale » et montrent leurs complexes (on pense à la polémique autour de la vidéo de Margot de you make fashion) ou ils sont victimes d’attaques personnelles à cause des photos montrant leurs défauts qu’ils postent. Il arrive aussi que certains influenceurs se targuant de body positivisme soient critiqués parce qu’ils sculptent leur physique par le sport.

Pourtant ces détracteurs oublient qu’il s’agit avant tout de s’accepter, ce qui implique d’avoir le droit de changer pour mieux s’aimer et prendre confiance en soi. Mais la volonté de changer doit venir de l’intérieur et ne devrait pas être une tentative de se conformer aux idéaux et canons de la société.

Conclusion

En résumé, on peut dire que le mouvement body positive, en prônant l’amour de soi tel que l’on est, est une bonne base pour s’exercer à avoir un regard bienveillant sur soi-même et à se détacher de la pression d’une conformité sociale irréaliste.

La confiance en soi découle alors de cette attitude et peut vous aider à effectuer les éventuels changements pour que vous puissiez devenir la meilleure version de vous-même.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply:
efficitur. lectus adipiscing eget sem, ultricies ut felis mattis id Praesent ipsum