Comment se débarrasser de sa timidité ? En commençant par réaliser les opportunités manquées !

Comment se débarrasser de sa timidité ?  Parce que vous voudriez vraiment vous en débarrasser ou, à défaut, être moins timide. Mais vous n’osez pas. Entre autres par manque de confiance. Un cercle vicieux que je vous propose de casser. En commençant par mettre le doigt à là où ça fait mal : réaliser les opportunités manquées. Et donc là où vous irez du fait de votre timidité.

B-Sides 263A

Être timide, au quotidien, c’est très handicapant. Vraiment très handicapant. C’est une névrose désagréable à vivre et à supporter au quotidien.

Sursauter et avoir des sueurs froides dès que le téléphone sonne. Ou au contraire tergiverser toute la journée sur un coup de fil à passer puis le repousser au lendemain. Pour finalement revivre ce jour-là le même cauchemar que la veille.

Bafouiller lorsque vous parlez devant un auditoire large. Être incapable de répondre correctement ou d’avoir les idées au claires. Sans compter la boule au ventre qui vous accompagne dès la veille au soir de votre intervention.

Ne pas oser aborder un passant pour lui demander un renseignement et continuer d’errer, quitte à se perdre.

Tous les timides reconnaîtront ces situations. Car ils les ont, un jour ou l’autre, vécu.

Je pourrais aussi être plus précis, et parler des mains moites, de la bouche sèche, de la voix chevrotante, de la transpiration abondante, …

Malgré toutes ces situations pénibles, malgré toutes ces gênes désagréables, le timide reste souvent dans sa timidité. Car, finalement, on s’habitue à tout. Il paraît qu’on s’habitue même au pire. Donc on doit pouvoir s’habituer aux désagréments de sa timidité. Et sortir de sa timidité et de sa zone de confort, aussi inconfortable soit-elle, ce n’est ni simple ni facile.

Alors, avec cet article, je veux appuyer un peu là où ça fait mal. Pour vous inciter vraiment à luter contre cette timidité.

Et plutôt que de vous parler de ce que vous vivez aujourd’hui, aussi pénible que cela puisse être, je vais vous parler de ce que vous pourriez vivre demain. Et de ce que vous pourriez perdre à cause de votre timidité …

Vivre un inconfort permanent

On s’habitue donc à tout, même au pire. Mais cela n’empêche le pire de toujours être présent et de faire mal.

C’est un peu comme le caillou dans votre chaussure. Certes vous pouvez vous y habituer et faire avec. Comme moins appuyer sur le coté du pied où il y a ce satané caillou. Mais il continue à appuyer et à frotter, il continue à agresser votre peau et votre chair.

La timidité, c’est pareil. Gardez-la, et elle vous rendra la vie difficile, pénible et inconfortable, puisque l’angoisse marquera chaque action de votre vie quotidienne.

La paralysie sociale

Le premier méfait de la timidité, c’est de vous rendre extrêmement maladroit et mal à l’aise dans vos contacts avec les autres. Sa conséquence logique, c’est que vous allez éviter au maximum les contacts avec les personnes que vous rencontrerez.

Fatalement, vous passerez à coté de personnes intéressantes, votre cercle social sera réduit et pauvre, et vous ne connaîtrez pas la convivialité de moments partagés entre amis.

S’enfermer dans sa bulle

À défaut d’aller vers les autres et de passer à l’action, vous finirez par vous enfermer sur vous-même et dans votre routine, et par vivre dans vos fantasmes : être à l’aise en public, faire des présentations brillantes, être apprécié et recherché, avoir du succès auprès du sexe opposé, … Il y aura la réalité, fade et triste, et vos fantasmes.

Pour pallier à cette misère, vous pourriez vous investir complètement dans une activité ou une passion : la télévision, les jeux vidéos, les voitures, les timbres, … Elle vous accaparera complètement et comblera le vide créé par votre timidité. Mais elle ne sera là que pour masquer ce vide, elle ne sera qu’un cache-misère.

Ne pas évoluer

Les 2 points précédents ont 2 conséquences directes.

La première est que vous limitez vos échanges avec les autres, que ce soit vos voisins, vos collègues, votre famille ou vos rares amis.

Ce faisant, vous passez à côté de d’une multitude d’opportunités de partager, de découvrir, d’apprendre et d’évoluer. Vous préférerez stagner et vous contenter de ce que vous êtes et avez. Certes, avec Internet, vous pouvez pallier à certaines de ces opportunités manquées. Mais si la timidité vous empêche d’agir, cela ne sert à pas grand chose. Et vous passez aussi à coté de la convivialité et de la chaleur des rapports humains.

Rater des opportunités

La deuxième de ces conséquences directes a été légèrement évoquée au-dessus : vous ratez des opportunités.

Ces opportunités, vous les ratez par un double levier.

Tout d’abord du fait des rencontres que vous ne faites pas et des échanges que vous évitez. Quel que soit leur nature, beaucoup des opportunités qui se présentent à nous viennent de nos relations et de nos discussions. Fatalement, en limitant les rencontres nouvelles et les discussions, vous limitez forcément vos opportunités de découvrir de nouvelles opportunités. Par exemple, tous mes changements professionnels sont intervenus suite à une discussion avec une de mes connaissances.

Ensuite du fait de votre inaction. À la limite, une opportunité pourrait très bien se présenter à vous. Mais si pour la saisir, vous devez sortir de votre zone de confort, prendre votre téléphone et parler à des inconnus, votre timidité vous empêchera. Et vous raterez cette opportunité. Peut être définitivement …

Passer à coté de l’amour

Oui, celui-là, je ne pouvais pas ne pas le mettre.

Il s’agit là d’un type particulier d’une ces opportunités dont je parlais juste au dessus …

Vivre en couple, ce n’est pas simple tous les jours. Pourtant, c’est une des plus belles expériences que vous pourriez vivre. Aimer et se sentir aimé, c’est à la fois grisant et rassurant.

Être timide, ce n’est pas seulement la possibilité de rater sa vie de couple ou d’y connaître des difficultés. C’est carrément ne pas se donner cette possibilité.

Conclusion

Avec cet article, je souhaite vous faire réagir et vous inciter à réellement agir pour ne plus subir votre timidité. Vous ne vous débarrasserez pas de votre timide du jour au lendemain. Mais progressivement, oui.

Et le premier pas, c’est de le décider.

Cet article, qui explique comment vaincre sa timidité, vous permettra de faire le second pas.

Tous les articles de ce blog sont en partie tournés autour de cet objectif : vous aider à bien vivre votre timidité puis à être moins timide. J’ai aussi rassemblé certains articles autour de 2 thèmes :

Click Here to Leave a Comment Below

L2BC

J’ajouterais qu’on progresse beaucoup plus rapidement avec les autres. L’union fait la force!

Pendant des années, j’ai voulu atteindre mes objectifs par moi-même. J’étais une sorte d’électron libre, un peu par égo, et probablement aussi par timidité, ne pas déranger!

Pourtant, les autres permettent un autre regard sur son propre travail, sa propre vie. Ils nous permettent de découvrir de nouvelles choses, de nouvelles méthodes, à élargir notre zone d’intérêts. Bref, à nous ouvrir!

Avec un peu de méthodes, beaucoup de pratiques et en y allant petit à petit,on peut y arriver. J’ai moi-même été très timide, mais je me soigne ;)!.

Ce serais dommage de passer à côté, non?

Reply
Alexandre

Bonjour Greg,

Merci pour cet excellent article ! Quand on lit ton article, on a vraiment envie de se lever et de secouer quelques personnes !

J’étais moi-même très timide et maintenant que je me suis “soigné”, j’essaie d’aider d’autres timides. Franchement, bravo !

Pour moi, la clé du succès, c’est de savoir demander. Pas facile quand on est timide…

J’ai écrit un article “coup de gueule” aussi : http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/p/pourquoi-risquez-vous-de-tomber-dans.html

Qu’en pensez-vous ?

Alexandre Bardiaux de http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/

Reply
Cédric@Rencontre gratuite

Heu Greg, que faire quand on est pas si timide que ça (et qu’on considère qu’on n’est pas timide mais qu’on a un autre problème), mais que pourtant, l’on a quelques uns des soucis présentés dans l’article ? (comme le coup de téléphone repoussé, … en fait non, j’ai un peu tout, sauf la paralysie)

Reply
    Alexandre

    Salut Cédric,

    Je ne suis pas Greg mais je pense pouvoir t’aider. Sans indiscrétion, c’est quoi le problème dont tu parles ? Car si tu n’es pas timide mais que tu souffres de tout sauf la paralysie, tu ne ferais pas une petite dépression ?

    Bref, je pense qu’il te faut un grand coup de motivation et d’encouragement ! Penses-tu positif au quotidien ? Te lèves-tu du bon pied ? Es-tu persévérant dans tes projets ?

    J’espère que Greg ne m’en voudra pas de t’avoir répondu. :)

    Alexandre Bardiaux de http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/

    Reply
Cédric@Rencontre gratuite

Salut Alexandre,
En fait, pour expliquer plus en détail : si l’on me le demande par exemple, je n’aurai aucun mal à poser des questions diverses à des personnes au hasard dans la rue. Dans un groupe avec quelques inconnus, je n’aurai pas trop de mal à trouver mes repères. Pour autant, si tu me mets dans un pub et que tu me demandes d’aller parler à un groupe d’inconnus, c’est immédiatement autre chose. Je ne suis pas trop timide mais j’ai un problème sérieux avec le rejet de façon générale.
En ce qui concerne la dépression, ça relèverait je pense de symptômes bien différents que certains blocages sociaux… mais il est aussi possible que je sois en dépression, bien que j’en doute encore.
On ne pourrait penser beaucoup plus négatif que moi (j’exagère bien entendu, mais je suis connu comme particulièrement pessimiste), je me lève à des heures indues que je dois réajuster très régulièrement. Je sors peu. Je ne termine presque jamais une chose que je commence (vrai à 95%). Peu ou pas de relations vaguement intimes avec la gent féminine. Et pourtant, rien n’indique une timidité très problématique.

Reply
    Alexandre

    Bonjour,

    Effectivement, je ne pense pas que tu sois un timide maladif. Pour ton problème de rejet, sais-tu d’où vient-il ? Car la source peut aussi être la solution du problème.

    En tout cas, la meilleur solution consiste à soigner le mal par le mal. Il faut que tu parles à beaucoup d’inconnus et te faire rejeter. Cela peut paraitre bête et pourtant ! Une fois que tu te seras fait rejeter quelques fois et que tu te rendras compte que tu n’es pas plus mal pour autant, tu auras beaucoup moins peur du rejet. Ensuite, il faut laisser le temps au temps Il n’y a pas de secret, c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

    Il faut t’efforcer de changer certaines habitudes. Comme ton pessimisme. Je pense que cet article peut aider à te lever du bon pied : http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/p/comment-se-motiver-quitter-son-lit-et.html
    C’est déjà un début.

    As-tu des ambitions professionnelles et/ou personnelles ? Ou fais-tu partie des gens qui regardent leur vie comme on regarde une journée de pluie, avec résignation ?

    Bref, pleins de belles choses à mettre en action même s’il est plus facile de parler que d’agir.

    Alexandre Bardiaux de http://motiv-expertlexpertdelamotivation.blogspot.be/

    Reply
marina

La timidité est effectivement un fléau! Nos pensées paralysent nos actions et nos rapports aux autres! Afin de travailler sa timidité, il faut prendre conscience des pensées qui nous limitent, nous dévalorisent et nous jugent…Car ces pensées nous appartiennent!Les stopper, et les transformer afin qu’elles deviennent nos alliées! Un travail de pleine conscience qui en vaut vraiment la chandelle! Merci pour cet article

Reply
sandra

la timidité nous pousse à vivre dans un cadre restreint où les échanges sont réduites ce qui fait que l’on échappe à de belles occasions dans la vie que ce soit pour le travail ou pour l’amour, on passe à côté sans le savoir. Pour s’en débarrasser il faut faire une remise en question de son comportement tout en essayant de le soigner afin de mieux pouvoir profiter de la vie.

Reply
Sofiane

Bonjour,
Merci à vous, encore un autre article très intéressant pour vaincre notre timidité. Il contient tous les éléments essentiels afin de passer à l’action et s’améliorer progressivement lors de chaque contact .

Reply
olivier

Bonjour à tout le monde.

Je suis d’accord avec tout ce que tu dis dans cet article. Cependant ne penses tu pas que la passion pour une activité est un facteur important pour dépasser ses propres peurs? Personnellement, ma passion pour les arts martiaux et les chiens m’ont permis de sortir de ma réserve et d’aller discuter avec des inconnus dans la rue. Si je n’avais pas eu ces passions, je n’aurais jamais pu aborder ces personnes

Cordialement

Reply
Leave a Reply:

7c7d2387b0e8843ecfea80406297492b555555555555