La méditation ? Elle peux vraiment vous aider à lutter contre votre manque de confiance

La méditation peut vous aider à vaincre votre timidité et votre manque de confiance en vous. Ce n’est pas une pratique ésotérique et mystique. Elle peut être très concrète. Et surtout efficace pour lutter contre manque de confiance en vous. Je vous propose ici une méthode simple et facile.

Une technique de méditation simplet et concrète pour reprendre confiance en soi

La méditation a bien des avantages. Elle aide à se sentir mieux, à être moins stressé et à guérir. Des observations scientifiques l’ont montré.

La méditation peut aussi vous aider à vaincre votre manque de confiance en vous et votre timidité. C’est pour cela que je vous en parle aujourd’hui.

Les 2 problèmes que vous pose la méditation

Un premier problème se pose : quand méditer ? Vous n’avez pas assez de temps pour cela. Le timing du matin est serré, et en fin de la journée, vous êtes trop fatigués pour vous concentrer sur quoi que ce soit. Je vous ai convaincu que la méditation peut vous aider. Mais vous vous dites « je n’ai pas le temps pour cela ».

Demandez ce que vous voulez vraiment. Économiser 15 minutes par jour ? Ou vous sentir mieux, plus confiant et moins timide ? Je pense que la réponse va de soi …

Un deuxième problème est : comment méditer ? La méditation a une image un peu ésotérique et mystique. On s’imagine faire des hummmm dans des positions par confortables. Méditer peut être bien plus simple et accessible que cela.

La technique de méditation que je vous propose est très simple et très facile. Vous avez juste besoin de prendre vingt minutes de votre programme quotidien, idéalement au même moment. Ces vingt minutes doivent être réservés à la méditation : pas de téléphone, pas de visiteurs indésirables, pas d’ordinateur ou équivalent.

Une technique de méditation simple

  1. Isolez-vous.
  2. Asseyez-vous confortablement, toute les postures conviennent.
  3. Démarrez un chronomètre sur la durée voulue.
  4. Fermez les yeux et prenez une grande respiration, longue et profonde.
  5. Expirez autant que vous le pouvez, au moins cinq secondes.
  6. Maintenant reprenez votre respiration, en gardant les yeux fermés, remarquez comment vous êtes détendu
  7. Maintenant, suivez le modèle de respiration suivante :
    1. Inspirez : prenez une inspiration longue, profonde et régulière en comptant jusqu’à 4 ;
    2. Maintenez : retenez votre respiration, comptez de nouveau jusqu’à 4 ;
    3. Expirez : expirez lentement, en comptant encore jusqu’à 4 ;
    4. Maintenez : retenez votre respiration, comptez jusqu’à 4 (vous l’auriez deviné ?).
  8. Recommencez.
  9. Durant ce processus, concentrez-vous sur vos décomptes et sur votre respiration. Si quoi que ce soit vous vient à l’esprit, ce qui est tout à fait normal, ce n’est pas grave. Coupez simplement court à ces pensées, et revenez à votre respiration et vos décomptes.
  10. Si le décompte proposé Maintenant augmenter la limite de comptage, disons cinq. Répétez le motif avec même compte trois ou quatre fois, et continuerait d’incrémenter la limite de comptage.
  11. Après dix à quinze minutes, arrêtez de compter. Laissez la respiration se poursuivre naturellement sur le rythme que vous avez pris. Là encore, si de pensées viennent vous déranger, mettez les de coté et revenez à votre respiration. Si vous avez du mal à faire cela sans compter, reprenez vos décomptes pendant quelques cycles, puis arrêtez de nouveau..
  12. Tout naturellement, la relaxation et la sérénité viendront vous accompagner.
  13. Une fois la méditation terminée, ouvrez doucement les yeux. Ne vous levez pas immédiatement : restez un peu, assis tranquille et calme. Maintenez cette position 1 petite minute, puis levez-vous pour revenir à vos tâches avec plus de vigueur et de joie.

Vous pouvez aussi arrêter la méditation lorsque vous êtes « saturé ». Il n’y a rien de mal à cela, surtout au début. Tout doucement, cela vous semblera plus naturel et facile.

De plus, vous pouvez aussi commencer par 10 minutes, histoire de prendre l’habitude. Puis augmenter doucement la durée.

Pour commencer, ne faites qu’une seule et unique séance de méditation par jour. Puis si le besoin s’en fait sentir, vous pouvez ajouter une 2° séance dans la journée, pour complèter la première. Les effets bénéfiques de la méditation n’en seront que plus forts et renforcés.

Les avantages de cette méditation

Cette méditation a l’avantage de la simplicité et de la facilité. Il s’agit d’une méthode à la fois simple et tout aussi efficace. Rien de mystique ou d’ésotérique. Il vous suffit de respirer et de compter.

Voyons les principaux bénéfices apportés :

  1. Vous réduisez votre vitesse de respiration d’environ quinze respirations par minute à 5-6 respirations par minute ;
  2. Votre pression artérielle est diminuée et contrôlée.
  3. Les tensions du corps sont levés, les nerfs sont apaisés.
  4. Le fonctionnement du système nerveux autonome, responsable des fonctions automatiques (digestion, cardiaque, …), s’améliore.
  5. La léthargie et la fatigue diminuent.
  6. La colère, la dépression et d’autres émotions négatives disparaissent.

Pour faire simple, une sensation de bien-être, de relaxation et de lucidité vous accompagnera à la fin de cette méditation très simple.

Conclusion

Essayez la méditation. Elle vous aidera à calmer vos angoisses liées au manque de confiance, à la timidité, aux craintes de l’avenir, …

Click Here to Leave a Comment Below

Cédric@méditation

Merci pour l’explication claire de cette technique méditative ! Comme avec toute pratique, c’est ensuite la régularité qui est importante pour bénéficier des bienfaits.

Reply
    Grégory

    @Cédric: De rien. Au vu de ton blog, je ne suis pas sur que tu aies besoin d’explications :-) Si tu as des éléments à apporter, n’hésite pas.

    Oui, la régularité est importante. Autant pour en goûter les bénéfices que pour acquérir en facilité.

    Reply
Binh

Une autre technique de méditation qui peut être très utile quand on est timide, c’est la méditation marchée. L’avantage, c’est qu’on peut la pratiquer dans la rue, au supermarché, partout en fait !
La pratique est simple et consiste à marcher lentement en faisant attention à chaque sensation dans la plante de nos pieds. Ca ramène les pieds sur terre comme on dit, et ça permet de se sentir plus ancré, plus timide, mieux dans ses baskets.

Reply
Leave a Reply:

7bc918118a829cce80e27b308ad23ffa88888888888888